Contenu

Evolutions réglementaires

Face au constat de présence avérée de ce ravageur dans la plupart des régions de la zone menacée, la commission européenne a abrogé, à compter du 1er octobre 2018, les mesures d’urgences en vigueur depuis le 25 mai 2007 destinées à éviter son introduction et sa propagation dans la Communauté

Néanmoins, la lutte obligatoire est maintenue sur le territoire. L’arrêté ministériel du 21 juillet 2010 relatif à la lutte contre Rhynchophorus ferrugineus reste en vigueur.

Ce dernier a été modifié le 9 août dernier afin de supprimer toute référence aux traitements à base d’imidaclopride, substance active interdite d’utilisation à compter du 1er septembre 2018.

Afin d’optimiser la stratégie de lutte actuelle tout en tenant compte de cette interdiction des produits à base de néonicotinoïdes, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation a saisi l’Anses pour avis sur les traitements ayant reçu une autorisation de mise sur le marché et sur les solutions de lutte non chimiques ou de biocontrôle utilisables.

Sur la base des résultats de cette saisine une réflexion sera conduite sur l’évolution de la réglementation nationale qui se traduira par la modification de l’arrêté de lutte.