Contenu

Gestionnaire forestier professionnel

Le « gestionnaire forestier professionnel » (GFP) est un qualificatif qui atteste du niveau de compétence (diplômes et expérience professionnelle) de certains professionnels qui travaillent en forêt (articles D314-3 à D314-8 du code forestier). Il élargit le choix d’intervenants qualifiés permettant aux propriétaires de bénéficier d’une aide d’État, notamment dans le cadre du dispositif DEFI.

Les professionnels qui souhaitent devenir GFP devront justifier :

  • au minimum d’un brevet de technicien supérieur agricole, spécialité gestion forestière (ou toute autre certification professionnelle en gestion forestière de niveau III minimum inscrite au registre national des certifications professionnelles) et d’une pratique professionnelle des activités de gestion forestière de 3 ans au moins ;
  • ou d’une pratique professionnelle en gestion forestière de 7 ans au moins.
    Pour éviter des conflits d’intérêt, les GFP ne peuvent acheter directement ou indirectement les bois qu’ils gèrent et/ou vendent en vertu d’un mandat de gestion.
    Les professionnels qui souhaitent devenir GFP peuvent déposer un dossier de demande auprès du Préfet de Région (DRAAF) en vue de leur inscription sur une liste régionale, après vérification des conditions de compétence par les services de l’État et avis du conseil du Centre national de la propriété forestière.
    En cas d’avis favorable, une attestation nominative, valable sur le territoire national, est délivrée dans les 4 mois à compter de la réception du dossier complet, pour une période de 5 ans (demande à renouveler tous les 5 ans).