Contenu

Généralités

Les matériaux d’emballage à base de bois non transformé constituent un moyen d’introduction et de dissémination d’organismes nuisibles.
Compte tenu de la difficulté qu’il y a à déterminer l’origine des matériaux d’emballage en bois, la norme internationale (NIMP 15) relative aux matériaux d’emballage à base de bois brut a été adoptée dans le cadre de la convention internationale de la protection des végétaux (CIPV). Elle vise à assurer une réduction significative d’introduction et de dissémination d’organismes nuisibles.
A cet effet, elle impose un traitement thermique et le marquage des emballages.

Les pays contractant à la CIPV peuvent appliquer les exigences phytosanitaires à l’importation prévues par la norme. Dans ce cas, les organisations nationales de la protection des végétaux (ONPV) des pays qui exportent vers les pays appliquant la norme doivent mettre en œuvre un dispositif de contrôle de conformité des emballages en bois qui leur sont destinés.

Pour permettre aux entreprises françaises de continuer à exporter leurs produits vers les pays tiers ayant mis en œuvre les dispositions prévues par la NIMP15, un programme de conformité phytosanitaire des emballages en bois produits en France a été mis en place.
Il concerne les scieurs, les fabricants et les réparateurs d’emballages en bois ainsi que toutes entreprises effectuant des opérations de traitement à la chaleur.
Il comporte des exigences administratives comme le marquage et la traçabilité et techniques en rapport avec le traitement à la chaleur (56 °c pendant 30 minutes au cœur du bois).

Pour en savoir plus consulter le lien

Liste des entreprises adhérentes au programme de conformité au 14/12/2018