Contenu

Lycée agricole La Peyrouse à Périgueux : Pour mettre au point un produit transformé : des étudiants de BTS Sciences et technologies alimentaires vont à la rencontre des consommateurs amateurs de légumes.

JPEG - 141 ko
JPEG - 147.8 ko

Dans le cadre d’un partenariat pédagogique avec un maraicher bio de Dordogne,17 étudiants du BTS Sciences et technologies Alimentaires du lycée agricole de La Peyrouse à Périgueux travaillent depuis plus d’un an sur un projet de produits transformés permettant ainsi de concilier innovation, culture bio et lutte contre le gaspillage alimentaire.
Cinq légumes (en surplus car "moches" d’aspect ) de ce producteur bio : la betterave rouge , la carotte, le potimarron, la christophine, la courge marina , sont tranformés en lamelle ou cube séchés.Plusieurs recettes ont été mises en place blanchiment ou pas , mariné ou pas , avant séchage à 60 degrés pendant 8 à 10h.

JPEG - 112.7 ko

Le résultat devant aboutir à des chips de légumes bio permettant de valoriser les légumes et à terme aux producteurs d’initier une activité de transformation.
Aprés cette première phase , les étudiants, répartis en trois groupes selon les légumes, ont souhaité passer à une deuxième phase .
Ainsi, le Mercredi 22 Novembre dernier, 6 d’entre eux ont profité de la tenue du marché de Périgueux pour venir à la rencontre des consommateurs potentiels et faire déguster leurs produits ,observant ainsi les réactions et recueillant les avis concernant l’aspect, les textures, les assaisonnements, le résultat en bouche...

JPEG - 134 ko

Se tenant à proximité du stand du maraicher partenaire et parcourant aussi sans relâche toute la matinée les allées trés fréquentées du marché , ils ont attiré la curiosité d’un certain nombre de gens qui n’ont pas hésité à venir goûter et ont pour la majorité aprécié avec néanmoins des préférences pour certains légumes par rapport à d’autres.
La betterave caramélisée a eu un certain succés ainsi que les carottes et leurs différents assaisonnements tandis que la cristophine a entrainé tout d’abord une certaine réticence à cause de son aspect mais trés vite oubliée aprés l’avoir eu en bouche ....
Aprés ce test et encouragés par l’accueil qui leur a été réservé, les étudiants vont pouvoir continuer à mettre au point leur produit, en peaufinant la préparation, en réglant selon les légumes la cuisson, la déshydratation nécessaire et ainsi permettre au producteur de ces légumes de commercialiser ces chips d’ici quelques mois.