Contenu

Un nouveau plan Vigipirate plus lisible et mieux adapté à l’évolution de la menace

Plan et informations utiles : http://www.risques.gouv.fr/menaces-...

Le nouveau plan Vigipirate comporte désormais une partie publique pour associer pleinement tous les acteurs concourant à la vigilance et à la protection contre le terrorisme et faciliter ainsi la mise en œuvre des dispositifs de protection : les ministères, les opérateurs d’infrastructures et de réseaux vitaux, les collectivités territoriales, les opérateurs économiques et les citoyens.

Le dispositif en vigueur au 20 février 2014 est devenu permanent, mais flexible pour s’adapter aux évolutions de la menace et des vulnérabilités, sans imposer de contraintes excessives à la vie économique et sociale
L’expression du niveau de vigilance par un code couleur a été abandonnée au profit d’une approche plus simple et plus opérationnelle distinguant deux niveaux de mobilisation : un niveau permanent de vigilance, renforcée si nécessaire de façon ponctuelle sur certains lieux ou domaines d’activité, et un niveau d’alerte face à un risque imminent d’attentat.

jpg - 41.7 ko

La vigilance correspond à la posture permanente de sécurité. Elle se traduit par la mise en oeuvre d’un socle de mesures permanentes d’intensité variable dans le but de renforcer au quotidien la sécurité de tous.
L’application des préconisations du guide de recommandations pour la protection de la chaîne alimentaire contre les risques d’actions malveillantes, criminelles ou terroristes contribue à renforcer la posture permanente de sécurité au sein des établissements agroalimentaires et à préparer les opérateurs à se prémunir contre des menaces caractérisées.

jpg - 92.8 ko

guide de recommandations pour les exploitants de la chaîne alimentaire en vue de réduire le seuil de vulnérabilité de leur organisation et des produits qu’ils traitent. (format pdf - 499.5 ko - 26/09/2016)

jpg - 46.9 ko

Guide méthodologique établi par une douzaine d’organismes au niveau aquitain. (format pdf - 1.2 Mo - 26/09/2016)

Ces mesures-socle peuvent être renforcées par des mesures plus contraignantes pour faire face à une augmentation de la menace terroriste dans ce domaine.

Les opérateurs sont en outre fortement incités à établir un plan interne de gestion de la sûreté de la chaîne alimentaire - incluant l’identification et la gestion des produits suspects - et à le réévaluer régulièrement (cf. annexe B du guide). Ce plan est complémentaire des mesures prises dans le cadre des textes et règlements relatifs à la sécurité sanitaire des aliments.

En matière de cybersécurité :

jpg - 64.1 ko

Guide d’hygiene informatique publié par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) (format pdf - 2.3 Mo - 26/09/2016)

png - 82.9 ko

Guide bonnes pratiques de l’informatique réalisé par la CGPME (Confédération générale des PME) en partenariat avec l’ANSSI) (format pdf - 2.3 Mo - 26/09/2016)