Contenu

Feuille de route "ours et pastoralisme"

L’élevage de montagne et plus spécifiquement le pastoralisme, par sa contribution à la production, à l’emploi, à l’ouverture des paysages, ainsi qu’à la gestion et au développement de la biodiversité est une activité essentielle de la vie et de l’espace montagnard. En 2018, la responsabilité de l’ours n’a pas pu être écartée lors de 552 attaques constatées sur l’ensemble du massif des Pyrénées, tuant 780 animaux domestiques, principalement des ovins, et détruisant 20 ruches. Elles se concentrent principalement dans l’Ariège, en Haute-Garonne et dans les Hautes-Pyrénées.

L’État a lancé en 2018 une mission d’inspection sur les mesures d’accompagnement apportées aux éleveurs confrontés à la prédation de l’ours et aux difficultés du pastoralisme en Ariège. Les conclusions ont fait l’objet d’une phase d’échange en mars 2019 pilotée par le préfet de région Occitanie, préfet coordonnateur de massif des Pyrénées associant l’ensemble des acteurs concernés localement. Une feuille de route, élaborée sur la base de ces discussions, a été présentée le 6 juin à Toulouse aux acteurs locaux par le préfet de la région Occitanie. Cette feuille de route, qui met en place une gouvernance locale, fixe les mesures qui seront mises en oeuvre pour accompagner les éleveurs face aux difficultés auxquelles ils sont confrontés, dans l’objectif de réduire la prédation

Consulter la feuille de route "ours et pastoralisme"

Cette feuille de route « pastoralisme et ours », a été actualisée en 2020, et a été présentée début juillet 2020 à l’occasion du groupe « pastoralisme et ours ». Elle confirme l’engagement de l’État à ne pas procéder à de nouvelles introductions d’ours dans le contexte d’une dynamique favorable de la population ursine. Elle acte également une augmentation des moyens financiers par rapport à 2019 de plus de 500 000 euros supplémentaires.

En savoir plus sur la feuille de route améliorée 2020 sur le site du Ministère de l’agriculture ICI

Pour en savoir plus sur les aides aux mesures de protection, consulter la rubrique dédiée