Un agriculteur Nouvelle-Aquitaine lauréat des trophées de l’agro-écologie.

publié le 7 mars 2022

Vendredi 4 mars 2022, les Trophées de l’agroécologie ont été remis par Périco Légasse, président du jury national et Philippe Kroslakova du Crédit Agricole, partenaire du concours, sur le stand du MAA au salon de l’agriculture. Le lauréat dans la catégorie « prix de l’innovation » est un agriculteur du sud de la Vienne : Dominique Gaborieau dont l’ exploitation de grandes cultures est engagée depuis plusieurs années dans une démarche agroécologique particulièrement intégrée au sein de son territoire.

l’assolement est diversifié et les rotations longues incluent des céréales, du colza associé, des cultures fourragères, des protéagineux et des méteils. L’alternance des cultures, le choix des variétés, les cultures associées, l’intégration de légumineuses et le recours aux couverts végétaux en inter-cultures ont notamment permis de réduire significativement l’utilisation des intrants et notamment de produits phyto-pharmaceutiques.

S’ajoute à ces changements, le passage en Agriculture de Conservation des Sols : non labour depuis 10 ans et semis direct sous couverts depuis 5 ans, et bien sûr couverture du sol.
Autre point notable, Monsieur Gaborieau collabore étroitement avec les exploitations voisines : apiculteurs d’une part (présence de ruches sur son parcellaire, en échange de miel utilisé par la suite en pulvérisation sur les cultures) ; éleveurs d’autre part (pâturage des couverts végétaux et des prairies par des brebis, échange foin/fumier avec un élevage équin, échanges luzerne/fumier et paille /fumier avec des élevages bovins). Ces partenariats lui permettent d’améliorer les propriétés de ses sols tout en développant du lien social avec d’autres agriculteurs du territoire.
Enfin, pour éviter les traitements à proximité des habitations Monsieur Gaborieau s’est engagé sur les parcelles concernées, dans la mise en place de bandes enherbées et de prairies bio ainsi que dans la plantation de haies, qui sont par ailleurs autant de refuges à la biodiversité fonctionnelle.