Contenu

Enseignement agricole : Expérience unique au lycée agricole privé Val de l’Ouin à Mauléon (Deux Sèvres)

Le lycée Val de l’Ouin, participe à une expérience unique dans l’enseignement agricole, l’accueil d’un chien d’assistance à la réussite scolaire en milieu ordinaire : Little, labrador, âgé de 5 ans.

JPEG - 75.6 ko

Les chiens d’assistance sont connus généralement pour l’accompagnement des personnes en situation de fragilité, de handicap. A l’issue de 2 ans de formation et après une sélection, ils sont remis gratuitement pour devenir chien d’assistance handicap, chien d’assistance dit d’éveil, chien d’assistance pour personne épileptique, chien d’accompagnement social (EPHAD, IME, hôpital de jour, centre de rééducation fonctionnelle), chien d’assistance judiciaire auprès des victimes.
Aujourd’hui, seuls 2 lycées en France se sont lancés dans cette expérience en milieu ordinaire, le lycée agricole public d’Alençon, berceau de l’association Handi-Chiens et le lycée agricole privé Val de l’Ouin de Mauléon (Deux-Sèvres). Les missions de Little sont d’assister, d’accompagner, d’aider les élèves fragiles ou à besoins éducatifs particuliers pour qu’ils se sentent mieux, créer du lien, rassurer, contribuer à donner confiance en soi, aider au développement social, etc.
Comment cela fonctionne-t-il ? Quatre personnes de l’établissement, dont la directrice, sur la base du volontariat, après une formation d’une semaine, sont devenues les référentes de Little. A tour de rôle, pendant la semaine, les week-end et les vacances scolaires, elles devront répondre aux besoins et au quotidien du chien.
Côté travail, Little a un vrai emploi du temps, comme tous les personnels du lycée. Les enseignants repèrent des besoins par rapport à un élève (anxiété, stress, ou des difficultés particulières). Little va dans la classe, se pose sur son tapis, près du jeune et il fait son travail avec des résultats concrets.
Lors de la cérémonie officielle pour l’arrivée de Little, à laquelle ont participé des officiels, dont des représentants de la DRAAF, des élèves se sont exprimés en disant « Little nous enlève du stress, de la peur, on se sent bien, c’est cool !!! ». Les choses se mettent en place autour d’un projet pédagogique collectif. Une évaluation générale sera réalisée sur cette expérience unique qui aboutira à nourrir l’innovation pédagogique au niveau de l’enseignement agricole.
Une chose est sûre, depuis l’arrivée du « Professeur Doux Little » dans l’établissement, sa seule présence a pour effet immédiat de créer du lien, entre les élèves, les professeurs et l’ensemble des membres de la communauté éducative et à fédérer autour d’un projet commun : aider à la réussite des jeunes, dans tous les sens du terme et contribuer aussi à l’innovation pédagogique.

JPEG - 128.8 ko
JPEG - 93.9 ko

Caroline TEJADA
Cheffe de l’Unité Gestion des moyens des établissements de l’enseignement agricole privé de la Nouvelle Aquitaine
Chargée de mission Handicap, Coopération internationale, Insertion pour les établissements de l’enseignement agricole publics et privés